Mécanisme Africain d’évaluation par les Pairs - Rapport national d'auto-évaluation du Sénégal

15 mai 2018
image

Commission Nationale de Gouvernance - Mars 2016


Le Sénégal a adhéré en 2003 au Mécanisme africain d'Evaluation par les Pairs (MAEP), mais ne s'était pas engagé dans le processus d'autoévaluation et d'évaluation. Son Excellence le Président Macky Sall, dès son accession à la magistrature suprême, en 2012, a placé son magistère sous le signe d'une gouvernance « sobre et vertueuse ». Aussi, a-t-il donné des instructions afin que le processus du MAEP soit relancé, conformément aux principes et directives qui régissent cette institution.

Pour mettre en œuvre ces instructions, la Commission Nationale de Gouvernance (CNG) a été mise en place le 20 novembre 2014, sous la présidence effective du Premier Ministre, en présence du Représentant Résident du PNUD, partenaire stratégique du MAEP, et du Ministre de l’Intégration africaine, du NEPAD et de la Promotion de la Bonne Gouvernance, Point focal du MAEP.

La CNG, chargée d'administrer et de superviser le processus d'autoévaluation, a pris les dispositions nécessaires pour conduire sa mission exaltante, avec l'appui technique, administratif et logistique du Secrétariat permanent. A cet effet, elle a recruté quatre (04) Instituts techniques de recherche (ITR) chargés de mener des enquêtes, sur l'étendue du territoire, dans les quatre (04) thématiques du MAEP que sont : (i) la démocratie et la gouvernance politique ; (ii) la gestion et la gouvernance économique ; (iii) la gouvernance d'entreprise ; et (iv) le développement socioéconomique.

La CNG a, en plus, organisé des consultations citoyennes dans les quatorze (14) régions du Sénégal, afin de recueillir les opinions et perceptions des sénégalais sur l'état de la gouvernance, notamment à travers les thématiques du MAEP indiquées ci-dessus.

C'est à l'issue des travaux de recherche et des consultations citoyennes que ce présent Rapport a été élaboré, avec l'accompagnement de deux consultants de haut niveau, sous la supervision de la CNG.

L’appui technique et financier du PNUD a été déterminant dans la mise en œuvre des activités liées au processus.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Sénégal 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe