Nos Objectifs

 CREDIT PHOTO : PNUD Sénégal - Djibril SY
CREDIT PHOTO : PNUD Sénégal - Djibril SY

Au regard des priorités nationales, le nouveau Programme de Réduction de la Pauvreté et de Renforcement des Dynamiques de Développement Economique et Social (PRP/PRODES) vise à renforcer la coopération entre le PNUD et le Gouvernement en vue de l’accélération de l’atteinte des OMD.  Tout en se fondant sur les acquis des différents projets antérieurs, le PRODES est un programme de rupture et d’innovations dans le processus d’éradication de l’extrême pauvreté.  Principalement axé sur les objectifs stratégiques de la SNDES et de l’UNDAF, il est centré sur les priorités des nouvelles autorités du gouvernement que sont : La protection sociale, l’emploi des jeunes et des femmes et la territorialisation.  

Au titre de la protection sociale, le PNUD, en rapport avec la partie nationale et les PTFs initie, pour une effective éradication de l’extrême pauvreté, la réduction des inégalités et des exclusions, la concentration de toutes les sortes de bourses (protection familiale, couverture maladie universelle, bourse de toit et bourse économique à travers les mutuelles d’épargne et de crédit et l’entreprenariat pour une autonomisation des bénéficiaires, sur les mêmes familles ciblées, parmi les plus vulnérables.  Si les premières formes de bourse permettent aux familles ciblées de s’organiser et de se relever, les bourses économiques permettent à ces mêmes familles de disposer, par la suite, de capacités d’action de production et d’autonomisation à travers la promotion de l’emploi des jeunes et des femmes. 

Pour une meilleure efficacité, les innovations vont concerner les activités d’intérêts communautaires à haute intensité de main-d’œuvre (HIMO), pour une inclusion sociale effective des acteurs et se concentrer par la suite, sur l’entreprenariat rural, le plus pourvoyeur d’emplois aussi bien dans les systèmes de production que de transformation, de conditionnement, d’emballage, de transport et de commercialisation des produits. Dans cette optique, les initiatives d’insertion des jeunes issus du système de l’ETFP seront davantage renforcées avec un accent particulier sur la mise en place d’infrastructures et d’équipements de soutien à l’économie locale tout en s’ouvrant aux diplômés sans-emplois sortant des écoles de formation professionnelle dans les domaine de l’agriculture, l’élevage et de la foresterie pour en faire des fermiers pilotes.

La mise en œuvre de la stratégie de création d’emplois et d’autonomisation des acteurs sera faite sur la base de la territorialisation se fondant sur les avantages comparatifs de chacune des différentes régions et sur la base d’un ciblage d’un modèle de ciblage géographique, communautaire et catégoriel pertinent des bénéficiaires ainsi qu’une stratégie d’autonomisation socio-économique de ces derniers doté d’un registre unifié. 

Pour une effective synergie spatiale et thématique et un bon suivi, à tout moment, des performances dans la lutte contre la pauvreté, le programme appuiera la mise en place d’un Observatoire de la Pauvreté et des Conditions de Vie des ménages (OPCV) fonctionnel. Au-delà du ciblage, le programme renforcera également l’observatoire pour assurer un suivi du pilotage stratégique de l’INPS et de la SNDES.  Avec une capitalisation des leçons d’expériences des premières séries de familles vulnérables vers l’autonomisation, le programme permettra ainsi de conduire le maximum nombre de familles à une autonomisation réussie avec une gestion dynamique de la base de données.  De ce fait, avec un bon coaching, les premières générations de familles vulnérables vont quitter le fichier au bout de deux à trois ans alors que d’autres vont progressivement l’intégrer jusqu’à l’éradication de l’extrême pauvreté.

Globalement, le programme cible un total de 250 000 familles soit un total de 2,500,000 bénéficiaires directs sur les 5 ans avec un total de 25 000 emplois directs dont 10 000 temporaires et 15 000 permanents. 

Résultats obtenus en 2012

Le Programme d’Appui à la mise en œuvre de la Stratégie de Réduction de la Pauvreté (PRP) a été lancé en 2008 dans la continuité du partenariat bâti en 2002 entre le Grand-Duché de Luxembourg et le PNUD pour accompagner le gouvernement du Sénégal tant dans la formulation et le pilotage stratégique de programmes pro-pauvres que dans la conduite d’activités opérationnelles de terrain dans les domaines des infrastructures sociales de base et de la génération de revenus.

Les activités ont été développées durant la période 2008-2012 couvrant la fin de la mise en œuvre de la DSRP II (2006-2010) et marquée par une situation macroéconomique et sociale rendue difficile avec les différentes crises énergétiques, alimentaires, économiques, financières et environnementales.

*En ce qui concerne la Promotion des Dynamiques Locales de Développement Economique  et Social : les activités mises en œuvre dans la zone de concentration constituée par l’axe Matam-Saint/Louis-Louga ont notamment permis d’atteindre d’importants résultats en ce qui concerne particulièrement:

(i) la mise en place de plus de 70 MP/MPE au profit des femmes et des jeunes a conduit à une forte réduction de l’émigration clandestine et de l’exode rural par leur fixation dans les terroirs;  

(ii) le financement d’initiatives communautaires au profit des groupes vulnérables (Femmes, Handicapés, PVVIH).  Un montant de 321.700.000 FCFA a été alloué pour les lignes de crédit et le suivi de leur autonomisation est en cours de finalisation.

(iii) la mise en place d’un Fonds d’insertion des sortants de l’enseignement technique et de la formation professionnelle et le renforcement des capacités des SFD a notamment permis la mise en place d’une plateforme Onusienne (BIT, ONUDI, PNUD) d’appui à l’insertion (Cas concret du « One UN ») et le financement de 115 projets pour 315 opérateurs. Ces différentes réalisations en matière de lutte contre la pauvreté ont été atteintes grâce au partenariat avec le Grand-Duché du Luxembourg ; 

Dans les perspectives, il est attendu de la mise en œuvre du PRODES une meilleure efficacité et efficience dans les actions de l’éradication de l’extrême pauvreté et de réduction des inégalités et l’exclusion sociale avec une capacitation des familles vulnérables parmi les plus pauvres pour leur effective autonomisation à travers l’entreprenariat rural et la prise en charge des charge des chaines des valeurs dans les filières porteuses.  A cet effet, l’accompagnement des efforts du Gouvernement par le PNUD dans les efforts d’amélioration des conditions de vie des ménages les plus pauvres et les plus vulnérables dans l’émergence d’un registre unifié des programmes de filets sociaux. 

Contactez le PNUD au Sénégal

BP 154 Dakar - Sénégal
Tél (221) 338596767

E-mail: registry.sn@undp.org
L'Unité Communication du PNUD au Sénégal : ngone.sow@undp.org