Huit objectifs pour 2015

Où en sommes-nous?

A l’instar de la communauté internationale, le Sénégal a souscrit à l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). A cet effet, il a mis en œuvre des politiques et réformes avec le soutien des ses Partenaires Techniques et Financiers (PTF) et des acteurs non-étatiques.

La réalisation des OMD sur la période 2000-2011 s’est déroulée dans un contexte de consolidation de l’état de droit et du modèle démocratique sénégalais, de modernisation de l’administration publique, de crise crises énergétique, alimentaire et financière internationale et de croissance économique erratique.

Au Sénégal, des progrès notables ont été réalisés dans plusieurs domaines, notamment dans ceux de l’approvisionnement en eau potable, de la scolarisation au primaire, et de la parité filles-garçons au primaire. Cependant, les tendances indiquent que certains OMD, relatifs notamment au taux de mortalité infantile, au taux de mortalité maternelle, au taux d’achèvement du cycle primaire, ainsi qu’à la nutrition et à la sécurité alimentaire ne seront pas atteints en 2015 si des efforts supplémentaires importants ne sont pas consentis.

Enfin, dix années après la conférence internationale sur le financement du développement de Monterrey, l’objectif concernant le partenariat mondial est loin d’être atteint. L’aide publique au développement en est à 0,31 pour cent du revenu national combiné des pays développés, soit bien en deçà de la cible de 0,7 pour cent. Malgré ce contexte, le Sénégal a pu maintenir ses capacités à se financer sur l’épargne extérieure, avec notamment les envois de fonds des migrants, évalués à près de 600 milliards de FCFA depuis 2007, soit plus que les flux d’APD.

En vue d’accélérer le processus  de réalisation des OMD, le Sénégal s’investit à mettre en œuvre la Stratégie Nationale de Développement Economique et Social qui s’inscrit dans la vision de développement « émergence dans la solidarité inter et intra générationnelle» à l’horizon 2035.

Tableau 1 : Etat de réalisation des OMD au Sénégal en 2013 et mesures prioritaires

OMD et cibles (énoncés dans la déclaration )

Etat

Mesure prioritaire

Etat d’atteinte des cibles en 2012

OMD 1 : Eliminer l’extrême pauvreté et la faim

En Progrès

Réorienter les investissements vers le milieu rural

46,7% de sénégalais considérés comme pauvres en 2012

OMD 2 : Assurer l’éducation primaire pour tous

En voie de réalisation

Renforcer la qualité des enseignements

i. Taux brut de scolarisation (TBS) global au primaire : 93,9% en 2011

 ii. Taux d’Achèvement du cycle Primaire (TAP) est de 66,5% en 2011.

OMD 3 : Promouvoir l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes

En voie de réalisation

Renforcer l’acquisition du savoir pour les femmes et améliorer leur insertion économique

i. Proportion de femmes à l’Assemblée Nationale est passée de 22% en 2007 à 43% en 2012.

ii. Taux Brut de Scolarisation des filles est passé de 62,3% en 2000 à 98,6 % en 2011, contre 71,9% en 2000 et 89,5% en 2011 pour les garçons.

OMD 4 : Réduire la mortalité infantile

Pas sur la trajectoire

Améliorer les conditions de vie et l’éducation à la santé

i. Taux de mortalité des enfants de moins d’un an : 61‰ en 2005, contre  et 47 ‰ en 2011.

ii. Taux de mortalité des enfants de 0 à 5 ans est passé de 121 ‰ en 2005 et 72 ‰ en 2011. 

OMD 5 : Réduire la mortalité maternelle

Pas sur  la trajectoire

Améliorer les conditions de vie et l’éducation à la santé

Taux de mortalité maternelle : 401 décès pour cent mille naissances vivantes durant la période 1992-2005 contre 392 durant la période 2005-2001.

OMD 6 : Lutter contre le VIH sida , la paludisme et d’autres maladies

En voie de réalisation

Maintenir les efforts de lutte contre les grandes endémies

Taux de prévalence du SIDA dans la population sénégalaise : 0,7% en 2011

OMD 7 : Assurer un environnement durable

En voie de réalisation

Assainissement à améliorer

Orienter les efforts vers les programmes d’assainissement

i. Proportion de zone forestière (superficie de forêts classées) a stagné à 32% de 2006 à 2011. ii. Proportion des aires protégées en fonction du territoire : 8% en 2001 et 11% en 2005

OMD 8 : Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

Pas sur la trajectoire

Mettre en place un appareil productif capable de s’adapter à l’évolution de la demande mondiale et accélérer la mise en œuvre du Programme Cadre Intégré Renforcé d’Assistance Technique au Commerce.

Aide Publique au Développement est à 0,31% du revenu national des pays développés, en deçà de la cible onusienne de 0,7%

Source : Rapport de suivi des OMD, 2013.

Stratégies du Senegal pour atteindre les OMD

A moins de trois années de l’échéance de 2015, fixée pour l’atteinte des OMD, le rythme de croissance économique au cours des six dernières années au Sénégal ne permet pas encore de réduire significativement l’incidence de la pauvreté. C’est pourquoi, le Gouvernement du Sénégal a mis en œuvre des stratégies pour accélérer le rythme de réalisation des OMD. Ces stratégies peuvent être déclinées aux niveaux institutionnel et opérationnel.

Au niveau institutionnel, la stratégie pour atteindre les OMD consiste à mettre en place un dispositif institutionnel d’alignement des documents de politiques publiques sur les OMD. C’est ainsi que la lutte contre la pauvreté s’inscrit dans le cadre d’une stratégie globale de développement économique et social.

Au niveau opérationnel, les stratégies de réalisation des OMD ciblent particulièrement des mécanismes d’incitation et de correction du marché du travail en milieux urbain et rural, de promotion des activités génératrices de revenus, d’accélération de la construction d’infrastructures économiques et sociales, de réduction des inégalités de genre et d’accès à la terre, aux intrants et à la formation et d’accorder plus d’attention aux régions périphériques touchées par l’insécurité. Ces stratégies ont des composantes ‘Communication’ et ‘Plaidoyer’ destinées à mieux faire converger les allocations budgétaires au niveau central et décentralisé vers les priorités des OMD.

Enfin, un accent particulier est mis sur la protection sociale avec la mise en place de filets de sécurité sociale sous forme de Programme national de bourses de sécurité familiale, de bourse économique et de couverture maladie universelle. Ces programmes sont en cours d’exécution.

Rôle du PNUD dans l’atteinte des OMD à deux ans de l’échéance.

Le Système des Nations Unies s’investit dans l’amélioration de l’exécution des projets et programmes. La mise en synergie de ses propres interventions et la multiplication des programmes conjoints, participe à accélérer l’atteinte des OMD au Sénégal. Le Cadre d’Accélération des OMD (CAO) sert à la fois de cadre de planification et de programmation d’interventions à haut potentiel d’impacts nécessaires pour accélérer les progrès vers l’atteinte des OMD. Ces interventions sont intégrées dans un Plan d’Action Pays (PAP) qui peut faciliter la coordination des initiatives agréées par tous les acteurs.

De manière spécifique, le PNUD appuie le Sénégal à travers le cadre d’accélération de l’atteinte de l’une des cibles de l’OMD 1 relative à la réduction de moitié de la prévalence de la sous-alimentation pour 2015. Ainsi, il est attendu que l’amélioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition de la population, en particulier des couches les plus vulnérables (femmes, enfants, ruraux pauvres, etc.), contribuera à l’accélération d’autres OMD, notamment les OMD 4, 5 et 6, dont l’évolution reste encore lente par rapport aux objectifs à atteindre d’ici 2015.

Le PNUD s’investit également dans la réalisation de l’OMD 8 qui influe grandement dans l’atteinte des autres OMD. C’est ce qui justifie son leadership dans la réalisation du groupe consultatif du Sénégal prévu en 2014.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Sénégal 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe