Le PNUD et l’Union Européenne lancent un vaste programme d’information et de formation pour réduire le risque des mines

11 sept. 2013

Randonnée cycliste pour sensibiliser contre les mines

Les mines restent toujours une préoccupation de premier ordre en Casamance, au sud du Sénégal. Une vaste campagne d’information et de formation des communautés pour la réduction des risques liés aux mines a été lancée ce mardi à Ziguinchor, la principale ville de cette région, par le Pnud et  l’Union européenne en partenariat avec le réseau des radios communautaires de la région. Le lancement de cette campagne a toute son importance car elle intervient dans un contexte de conflit armé qui prévaut en Casamance depuis plus de 30 ans et qui a donné lieu à l’utilisation de mines antipersonnel qui sont à l’origine de nombreuses mutations et pertes en vies humaines. Outre ces effets directs sur les personnes, les mines font payer in lourd tribut aux localités contaminées de plus en plus gagnées par la pauvreté du fait de la perte des terres cultivables qui constituent leur principale source de subsistance. Ces armes constituent, dés lors, un frein pour le développement socio-économique des régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda.

Pour faire face à ce phénomène et envisager la relance de activités de développement dans cette partie sud du pays, l’État du Sénégal a mis en place, avec le soutien de ses partenaires tels que le PNUD et l’Union européenne, le Centre national d’actions antimines du Sénégal (CNAMS), investi de la mission de conduire les opérations de déminage.

C’est dans ce cadre qu’intervient ce partenariat entre le réseau des radios communautaires pour la paix et le développement en Casamance. Partenariat qui cadre parfaitement avec la mission du CNAMS en matière de protection des groupes vulnérables à travers l’information, l’information et la sensibilisation..

Il faut rappeler que le Sénégal a entamé une opération de déminage en Casamance depuis 2008 conformément à la Convention d’Ottawa dont il est signataire.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Sénégal 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe