Campagne 2016 de vaccin du Cheptel au Sénégal - plus de 7 millions de vaccins du PNUD dans le cadre du PUDC

25 févr. 2016

Photo : Mathieu Ciowela – Directeur Pays PNUD – Mme Aminata Mbengue Ndiaye – ministre de l’elevage et des productions animales

Dakar : 25 02 2016 : Le ministère de l’élevage et des productions animales a sollicité l’appui du PUDC/PNUD pour une commande accélérée des vaccins devant servir à la compagne de vaccination de masse du cheptel – édition 2016. Le PNUD par le canal de sa centrale d’achat basée à Copenhague a acquis et livré les produits tout en garantissant la continuité de la chaîne de froid sur toutes les étapes de la livraison. La température de conservation des vaccins variaient entre -20 à 8°C. Ainsi, plus sept millions (7 481 500)  de doses de vaccin ont été commandées pour une valeur globale de 363 000 000 FCFA.

 

Pour le Président des éleveurs du Sénégal «  Notre survie dépend essentiellement de celle du notre cheptel. S’occuper de ce dernier  reviendrait à améliorer significativement le bien-être et les conditions de vie des éleveurs du Sénégal. C’est ce qui justifie notre adhésion à la vision du Chef de l’Etat et de Mme la ministre en ce qui concerne le développement du secteur pastoral. Nous sommes très sensibles à l’acte qui a été posé aujourd’hui – Car pour la première fois au Sénégal, la campagne de vaccination démarre avec  la mise à disposition de tous les vaccins »

Madame le ministre « a loué l’efficacité du PNUD/PUDC  qui en moins d’un mois a pu mobiliser au Sénégal et dans la sous-région la totalité des vaccins » Elle a ajouté que «  la distribution va commencer ce jour sur l’ensemble du territoire en appelant à la sensibilisation des éleveurs pour le bon déroulement de la campagne de vaccination ».

Pour Mathieu Ciowela, « La cérémonie qui nous réunit aujourd’hui rentre dans le cadre de la mise en œuvre du PUDC et obéit à notre vision qui est de satisfaire dans les meilleurs délais les besoins exprimés par les acteurs pour le bienêtre des populations sénégalaises ».

En effet, la santé animale figure dans les priorités du gouvernement du Sénégal, exprimées dans le Plan Sénégal Emergent (PSE) sur lesquelles le programme d’urgence de développement communautaire  a une valeur ajouté, nous permettant aujourd’hui de fournir au monde rural près de sept millions huit cent mille doses de vaccins couvrant les besoins des cheptels bovins ovins, caprins. Ils sont ainsi répartis :  en Vaccins contre la peste des petits ruminants, des Vaccins contre la peste équine des Vaccins contre la maladie de Newcastle, des Vaccin contre la dermatose nodulaire contagieuse bovine, des Vaccin contre la péripneumonie contagieuse bovine,  des Vaccin inactivé contre la fièvre de la vallée du Rift, des Vaccin contre la fièvre aphteuse ( stéréotypes O, A et SAT2) Vaccin inactive contre la rage, des Vaccin contre l’entérotoxémie et des Vaccin contre la pasteurellose bovine.

  • 500 000 doses Vaccin contre la peste des petits ruminants
  • 150 000 doses Vaccin contre la peste équine
  • 1 500 000 doses Vaccin contre la maladie de Newcastle
  • 2 000 000 doses Vaccin contre la dermatose nodulaire contagieuse bovine
  • 1 000 000 doses Vaccin contre la péripneumonie contagieuse bovine
  • 75 000 doses Vaccin inactivé contre la fièvre de la vallée du Rift
  • 25 000 doses Vaccin contre la fièvre aphteuse (stéréotypes O, A et SAT2)
  • 1 500 doses Vaccin inactive contre la rage
  • 30 000 doses Vaccin contre l’entérotoxémie
  • 100 000 doses Vaccin contre la pasteurellose bovine
  • 100 000 doses Vaccin contre la pasteurellose des petits ruminants

Pour rappel, le PUDC consacre également une place de choix au développement du secteur pastoral.   A ce propos, 336 abreuvoirs seront réalisés en 2016 dans les zones jugées à haut potentiel pastoral.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Sénégal 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe