L’atelier national de consultation sur le Protocole de la Zone de libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF) sur les Femmes dans le commerce s’est tenu le 12 août 2021, en mode virtuel. La rencontre avait pour objet d’identifier : (i) les défis et les opportunités ; (ii) les besoins et les centres d’intérêts, et (iii) les solutions en matière de commerce, pour que la ZLECAf puisse offrir de meilleures opportunités aux femmes Sénégalaises engagées dans le commerce transfrontalier. La consultation nationale, dont le processus mené sous le leadership du Ministère du Commerce et des PME et du Ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et ONUFEMMES, a vu une importante participation d’acteurs d’horizons divers, notamment des femmes chef d’entreprises, des promotrices de PME, des groupements de femmes, etc. Les femmes promotrices bénéficiaires du projet conjoint Plateforme COVID-19 pour l’appui au secteur productif des groupes vulnérables, connectées depuis les communes de Bargny, Ndiaffate, Mont-Rolland et Sandiara, ont pris part à l’atelier et se sont exprimées lors du débat de la session technique.

Lors de la cérémonie d’ouverture présidée par Mme Aminata Assome Diatta, Ministre du Commerce et des PME, les autorités présentes, notamment Mr Pascal Karorero, Représentant Résident a.i du PNUD au Sénégal, Mme Oulimata Sarr, Directrice Régionale d’ONUFEMMES pour l’Afrique de l'Ouest et l'Afrique Centrale et Mr Siaka Coulibaly, Coordonnateur du Système des Nations Unies au Sénégal ont abordé dans leurs allocutions plusieurs thématiques, notamment :

  • l’importance d’apporter des solutions efficaces aux nombreux défis auxquels font face les femmes dans le cadre du commerce ;
  • les grandes opportunités qu’offre la ZLECAf dans le soutien au développement durable en Afrique ;
  • la nécessité de prendre en compte tous les besoins, pour renforcer la contribution et l’intégration des femmes sénégalaises dans la zone de libre-échange continentale, afin de leur apporter un profit optimal sur ls nombreuses opportunités offertes par l’intégration commerciale ;
  • le rôle essentiel de ce Protocole relativement à l’atteinte des objectifs de développement inscrits dans le Plan Sénégal Emergent, des ODD de l’Agenda 2030 et des objectifs de l’Agenda 2060 de l’Union africaine.

La session technique, coprésidée par le Secrétaire Général du Ministère du Commerce et des PME, le Secrétaire Général du Ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants, la Directrice Régionale de ONU Femmes et le Représentant Résident du PNUD, a dans un premier temps présenté l’état des lieux de la ZLECAf. Présentée par Mme Astou Sy, Chef de la Division des Politiques Commerciales Extérieures du Ministère du Commerce et des PME, cette communication axée sur la mise en œuvre et les défis de la ZLECAf a permis aux participants de mieux de comprendre les enjeux du Protocole sur les femmes dans le Commerce.

Il s’en est suivi un débat ouvert et inclusif, au cours duquel les nombreuses femmes commerçantes et entrepreneures participantes ont exprimé leurs vécus, besoins et contraintes, autour des deux questions suivantes :

  • Comment les femmes sénégalaises peuvent-elles tirer un profit optimal de la ZLECAf ?
  • Quelles sont les points clés à intégrer dans le Protocole sur les femmes dans le Commerce ? 

Au cours des discussions et échanges, très riches, plusieurs points clés à inscrire au Protocole ont été cités :

  • L’accès aux financements, notamment les crédits ;
  • L’accès à l’information ;
  • Le renforcement en capacités de gestion ;
  • Le renforcement de la qualité des produits ;
  • La nécessité de mutualiser les réseaux d’acteurs ;
  • Des solutions pour la barrière linguistique ;
  • Des solutions pour les contraintes rencontrées dans les services douanières.

Dans leurs mots de clôture, M. Mame Ngor Diouf, Secrétaire Général du Ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants, et M. Samba Ndao, Secrétaire Général du Ministère du Commerce et des PME, ont rappelé que le rôle des femmes est primordial dans ce processus, car la ZLECAf s’harmonise parfaitement avec les axes 1,2 et 3 du Plan Sénégal Emergent. Ils ont fait un plaidoyer en faveur l’autonomisation des femmes dans le développement des chaines de valeur, avec un focus sur la digitalisation, désormais incontournable depuis l’apparition de la pandémie COVID-19. Félicitant et remerciant le PNUD et ONUFEMMES pour leur appui et leur accompagnement, ils ont recommandé une vulgarisation de la ZLECAf, en langues nationales, pour une bonne connaissance par tous les concernés, et la production d’un plan de suivi des recommandations de cette consultation nationale, et une appropriation pleine et entière par les femmes des prochaines étapes de cette dynamique.

Le rapport de la consultation nationale intégrant la synthèse des avis et besoins exprimés sera transmis à la ZLECAf dans le cadre de l’élaboration du rapport consolidé pour l’Afrique.

Plus d'information

 

Icon of SDG 01 Icon of SDG 05 Icon of SDG 08

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Sénégal 
Aller à PNUD Global