30 janvier 2020, Dakar - Le Président de la République Mr Macky Sall a procédé au lancement officiel du rapport d’évaluation de la Gouvernance du Sénégal.

Ce rapport a été élaboré dans le cadre du Mécanisme africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP), qui est un organe de l’Union africaine. Pour rappel, Le MAEP est un mécanisme d’auto-évaluation conçu par les africains, pour les africains. Il est accepté d'un commun accord et adopté volontairement par les Etats membres de l'Union Africaine, en vue de promouvoir et de renforcer des normes élevées de gouvernance.

Dans son allocution, Mme Amata Diabaté, Représentant Résident du PNUD au Sénégal, a a salué ce rapport comme une nouvelle étape dans l’engagement de tous les membres du MAEP dans la quête de solutions endogènes aux grands défis de la gouvernance en Afrique. Elle a souligné que le MAEP est considéré comme l’une des réformes les plus significatives que le continent africain ait initié, l’un des instruments les plus innovants de suivi et de promotion de la bonne gouvernance sur le continent. Car non seulement il vise à promouvoir des pratiques de bonne gouvernance mais il permet également d’évaluer des politiques, stratégies ou démarches inclusives de promotion de la bonne gouvernance.

Le PNUD, à travers son appui technique et financier, à la formulation du Rapport pays du MAEP donne tout le sens attendu au Rapport afin de contribuer à susciter des réponses transformationnelles à fort impact sur les institutions, mais aussi sur les jeunes et les femmes, en particulier. Mme Diabaté a renouvelé l’assurance que PNUD ne ménagera aucun effort pour mettre à la disposition du Gouvernement son expertise de même que ses ressources pour la mise en place de mécanismes adéquats et opérationnels visant la promotion de la bonne gouvernance.

Pour Mme Diabaté, l’importante étape de présentation du rapport du MAEP nous renseigne sur l'état de la gouvernance au Sénégal. C’est, comme indiqué déjà, un processus d’auto-évaluation conduit, ici au Senegal, par la Commission nationale de Gouvernance, appuyée par le Ministère en charge de la Bonne Gouvernance, la société civile et des laboratoires universitaires de recherche.

L’appui du PNUD, quant à lui et entre autres, a permis de mener des consultations citoyennes libres dans les quatorze (14) régions du Sénégal, pour recueillir des avis hautement qualitatifs. Il a également permis : i) d’élaborer un plan d’actions stratégique ; ii) de faire bénéficier à la commission nationale de gouvernance et au Ministère chargé de la Bonne Gouvernance, d’expériences diverses tirées d’autres pays à l’échelle africaine ou mondiale.

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Sénégal 
Aller à PNUD Global