Les 4 et 5 novembre 2019 à Dakar, le Ministère des collectivités territoriales, du développement et de l’aménagement du territoire et le PNUD ont initié la mise en place d’un dispositif de collecte, d’analyse, de suivi et monitoring de l’Objectif de développement durable (ODD) n° 16. L’objectif général était de réunir et d’informer les acteurs pertinents de la mise en place du dispositif de suivi de l’ODD16, à travers une mise à niveau sur cet ODD et son suivi au Sénégal. La rencontre permettra également de procéder à l’analyse et aux premières préconisations pour la conception et la mise en œuvre du dispositif de suivi de l’ODD16, et d’acter la mobilisation des acteurs et le lancement du travail collectif de contribution au suivi de l’ODD16 au Sénégal.

Avec le nouvel Agenda 2030 de développement durable, les États membres se sont engagés à éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes, à lutter contre les inégalités, à construire des sociétés pacifiques, inclusives et résilientes, en s’assurant de l'avenir de la planète et du bien-être des générations futures. Dans la même lancée, la communauté internationale ambitionne de voir tous les objectifs et cibles de l’Agenda 2030 se concrétiser au profit de toutes les nations et de tous les peuples et à tous les niveaux de développement durable. Face à des engagements aussi ambitieux que réalistes, quelle démarche méthodologique adopter, notamment sur les dispositifs de collecte, d’analyse, de suivi et du monitoring de chaque objectif de développement durable pour garantir l’atteinte des résultats attendus ?

La production de données est donc en soi un enjeu majeur de gouvernance. Considérant le caractère déterminant de la gouvernance dans la cohésion nationale et dans le succès des politiques publiques, l’Etat du Sénégal et le PNUD ont respectivement inscrit dans leur plan de développement et dans leur stratégie d’intervention l’ODD 16 consistant à «promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous ».

En effet, au-delà de l’engagement des acteurs, cette reconnaissance de l’importance stratégique de l’ODD 16 appelle un dispositif adéquat de mesure et de suivi des progrès effectués en matière de gouvernance selon un processus participatif, transparent et inclusif. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’initiative du PNUD de mobiliser une équipe de consultants - international et national - pour animer, faciliter, conduire et mettre en place le dispositif de collecte, d’analyse, de formulation et de suivi des données de l’ODD 16.

Lors de la cérémonie d’ouverture, dans son allocution, Mme Amata Diabaté, Représentant Résident du PNUD Sénégal a souligné qu’au moment où le Gouvernement évalue la réforme de l’Acte 3 de la décentralisation, la mise en œuvre et le suivi des objectifs de développement durable constituent une merveilleuse opportunité pour être le réceptacle des initiatives locales. Elle a ajouté que dans cette perspective, l’ODD16 constitue la pierre angulaire de l’atteinte de l’ensemble des objectifs de développement durable car du fait de son caractère transversal et stratégique, il est le socle de l’agenda 2030 et permet de promouvoir la bonne gouvernance en veillant au bon fonctionnement des institutions et à l’état de droit, mais aussi à l’instauration et au maintien de la paix pour une meilleure cohésion nationale.  Elle a précisé que pour mettre en œuvre des politiques efficaces de développement aussi bien à l’échelle centrale que locale, le monitoring de l’ODD 16 appelle un dispositif adéquat de mesure et de suivi des progrès effectués en matière de gouvernance.

 

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Sénégal 
Aller à PNUD Global