Slide
Slide

La plateforme COVID 19 sous le pilotage de l’ADEPME, avec l’appui du Laboratoire Accélérateur du PNUD Sénégal (Acc Lab Sénégal), a organisé les 17 et 18 Novembre 2020, un Crowdsourcing, sous le thème « innover pour appuyer le secteur productif des groupes vulnérables ». L’évènement s’est tenu sous la présidence effective du Directeur Général de l’ADEPME, en la présence du Représentant Résident Adjoint du PNUD au Sénégal, des élus locaux des communes pilotes de la plateforme COVID 19, ainsi que des représentants des Agences du Système des Nations Unies.

En droite ligne des conclusions du comité de pilotage et des ateliers qui s’étaient tenus les 12 et 13 Novembre 2020, le Crowdsourcing avait pour objectif de susciter une grande réflexion pour identifier des solutions innovantes et durables aux défis de développement rencontrés par le secteur productif des groupes vulnérables, dans le contexte de la crise pandémique de la COVID 19.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le représentant du PNUD a rappelé le contexte et les objectifs de l’évènement. Les représentant des Maires a rappelé la nécessité d’impliquer les localités dans la conception des approches face aux défis du développement et insisté sur la nécessité d’impulser et accompagner la relance du tissu économique de petites et moyennes entreprises nationales et a salué la recherche de solutions innovantes à la base. Le Directeur Général de l’ADEPEME a mentionné l’importance de l’innovation dans l’entreprenariat et rappelé son importance dans le processus de réduction de la pauvreté et d’autonomisation des populations cibles. Il a ensuite déclaré ouvert le Crowdsourcing sur l’appui au secteur productif des groupes vulnérables.

Rappels des conclusions du COPIL et des Ateliers de plateforme COVID 19 - Un bref rappel a été fait pour présenter la plateforme COVID-19 qui constitue une synergie multi-acteurs regroupant les agences et structures d’appui des petites et moyennes entreprises, les élus locaux des localités pilotes, les agences du système des nations unies ainsi que les représentant des PME et GIE ayant fait l’objet d’un accompagnement dans le cadre de l’appui au secteur productif des groupes vulnérables. Lors des ateliers de la plateforme COVID 19, les challenges ci-dessous ont été identifiés :

  • L’accès au financement ;
  • L’accès au foncier ;
  • L’inadaptation des business modèles ;
  • La faible diversification des activités économiques ;
  • L’accès (et manque de compétences) aux technologies digitales ;
  • L’accès limité aux matières premières et intrants du fait de la covid-19 ;
  • Le matériel et les procédés inadaptés pour la transformation des produits ;
  • La normalisation et la certification ;
  • Le packaging ;
  • Etc.

Suite aux questions de l’auditoire, il a été rappelé le processus de sélection des auditeurs attributaires des subventions. Des vidéos ont été projetées ensuite, retraçant les témoignages des bénéficiaires ainsi que le déroulement du COPIL et les ateliers des 12 et 13 novembre 2020.

L’équipe d’AccLab SN a ensuite procédé à la présentation du concept du crowdsourcing et de ses visées, notamment dans son orientation portée sur la recherche de solutions innovantes pouvant être expérimentées pour accompagner la relance des unités de productions localisées. Elle a également présenté les différents ateliers :

  • Intelligence collective : vise à fédérer les intelligences et connaissances pour trouver des solutions innovantes aux trois groupes de problématiques ci-dessous :
  • Business models/plans et structurations;
  • Problématiques liés à l’accès au financement ;
  • Innovations digitales au service du Marketing pour l’accès aux marchés et chaines de valeur;
  • Sense Making : mise en perspective des expériences collectives lors de la synthèse des travaux et les discussions autour des solutions proposées.

Présentation des objectifs et constitution des groupes thématiques

Pour camper les discussions, il a été rappelé que les conclusions de l’enquête à haute fréquence de suivi de l’impact du COVID 19 sur les unités de productions informelles non agricoles réalisée le 23 juin et le 06 août 2020 ont révélé qu’en dépit de la crise pandémique et des mesures de ripostes restreignant la poursuite normale des activités économiques et sociales, 88.3 % des unités de production informelles sont restées actives, que 9.2 % ont dû momentanément arrêter leurs activités et que 2.5 % ont définitivement fermés. Le rapport de recensement général des entreprises, produit en 2016 par l’ANSD avait établi que les unités de productions informelles constituent 97 % des entreprises au Sénégal, qu’elles agrègent 60 % des emplois non agricoles et génère 16.3 % du chiffre d’affaires total.

A la suite de cela, une présentation a été faite pour poser le débat autour des notions de résilience, de fragilité des unités économiques, de la nécessité de renforcer la structure entrepreneuriale des petites et moyennes entreprises pour les rendre anti-fragiles. L’innovation, la résilience et l’anti-fragilité ont été les thèmes centraux devant guider la recherche de solutions sur les challenges que constituent la mise à niveau des business model, l’amélioration de l’accès au financement et le renforcement des capacités des acteurs à la base pour les amener à mieux tirer profit des outils digitaux dans le cadre du marketing et de la distribution de leurs produits et services.

A la suite des allocutions et des présentations de l’AccLab SN, les groupes thématiques ont été constitués suivant les thèmes proposés et en droite ligne des challenges identifiés :

Déroulement des ateliers 

Les ateliers se sont constitués autour des trois thématiques proposées et un fort engouement des participant a été noté quant à l’approche proposée et la pertinence des thématiques soumises à leur réflexion. Les travaux de groupes se sont étendus sur les demi-journées des 17 et 18 Novembre pour permettre des débats riches et inclusifs afin d’aller en profondeur dans la recherche de solutions innovantes pouvant être expérimentées et mises à l’échelle. Les travaux de groupe ont permis de produire 2 deux solutions par thématiques, présentées en plénière, et dont ont été retenues les 3 suivantes :

  1. Défis liés à l’accès au financement - Yaatal financement : création d’une plateforme multi-acteurs dénommée (améliorer l’accès au financement), à l’image de la Plateforme COVID 19, mais travaillant spécifiquement sur la question de financement et fonctionnant comme un guichet unique réunissant les banques, SFD, fonds publics, fonds d’investissement privés, private equity, plateformes de Crowdfunding, structures d’appui et de financement etc. Une telle plateforme, proposant des canaux d’accès à la fois digitaux et physiques (Phygitale) permettra de régler le challenge lié à l’accès à l’information sur les opportunités de financement
  2. Innovations digitales au service du Marketing pour l’accès aux marchés et chaines de valeurs - Sukali, une place de marché virtuelle, déjà existante et promue par la start-up MLouma, donnant accès aux entrepreneurs des secteurs agricoles et de la transformation, de pouvoir directement être en contact avec la demande, via une plateforme digitale. L’innovation réside dans le fait que la plateforme est accessible à n’importe quel type de terminal mobile, smartphone comme feature-phones. La plateforme comportera également des acteurs du financement tels que les banques et des acteurs de la chaine de valeurs, notamment les entreprises de logistiques etc. Tous ces acteurs pourront rendre disponibles leurs offres dans une logique de comparateur et permettre aux entrepreneurs de mieux calibrer l’opportunité de leurs choix de financement.
  3. Business models/plans et structurations - Leket Gui, boite à outils de l’innovation et la résilience des unités de production informelle. Cette boite à outils, accessible par canaux digitaux, en langues locales et sous des formats audios et vidéos à la demande, permet, de façon interactive, aux entrepreneurs d’affiner leurs modèles d’affaires, notamment du point de vue de la connaissance du marché, de la structuration de leur proposition de valeur unique, de la gestion financière, de la recherche de possibles synergies et partenariats avec d’autres acteurs et aussi de pouvoir anticiper et mitiger les risques potentiels.

L’équipe d’Acclab SN ayant bien pris note des solutions innovantes proposées lors de Crowdsourcing, travaillera à en assurer le suivi et apportera son appui pour en affiner les modèles d’affaires et modalité de faisabilité, afin de passer rapidement au stade de prototypes qui, une fois concluant, pourront passer à l’échelle.

Le Représentant Résident Adjoint Programme du PNUD, a prononcé une allocation de clôture des travaux en saluant la grande mobilisation des partenaires stratégiques du PNUD dans le cadre de la plateforme COVID 19, notamment l’ADEPME, ainsi que les donateurs et organes de coopération. Il a ensuite magnifié l’ambiance studieuse qui a prévalu lors des travaux ainsi que l’engagement de tous les participants. Il a ensuite réaffirmé les bonnes dispositions du bureau pays du PNUD à accompagner la mise en œuvre des solutions proposées dans le cadre de ce Crowdsourcing.

Pour plus d'information :

Icon of SDG 01 Icon of SDG 08

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Sénégal 
Aller à PNUD Global