Slide
Slide

Le 8 décembre 2020 une visite au poste de Police de Grand-Dakar a réuni le PNUD et plusieurs de ses partenaires, le Ministère de l’Intérieur, le Ministère de la Femme, de la Famille et du Genre et Protection des Enfants, l’Association des Juristes Sénégalaises (AJS), le Comité de Lutte contre les Violences Faites aux Femmes (CLVCF), ONUFEMMES, avec la présence effective de l’artiste Coumba Gawlo Seck, engagée dans le soutien à la lutte contre les VBG. La visite était organisé dans le cadre des 16 jours d’activisme contre les VBG, et du Projet « Renforcement des capacités des forces de Police dans la prise en charge des cas de VBG » mis en œuvre depuis 2018 par le PNUD conjointement avec ses partenaires – le Ministère de l’Intérieur, le Ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et Protection des Enfants, l’AJS, le CLVF et la Corée du Sud. Les temps forts étaient le lancement de la vidéo de sensibilisation sur les VBG réalisée par le PNUD et ses partenaires et mettant en scène l’artiste Coumba Gawlo Seck, engagée sur les questions de lutte contre les VBG, et par la présentation du Bureau d’accueil des cas de VBG installé dans le Commissariat par le Capitaine Sow, bénéficiaire de la formation.

Dans son mot de bienvenue, le Lieutenant Diemé, Chef de la Police de Grand Dakar a rappelé que le Directeur Général de la Police nationale, très engagé sur la question de la protection des droits humains, se félicite de la disponibilité et de l’accompagnement du PNUD. Il a rappelé que grâce à cette formation, un levier de taille dans la lutte contre les VBG, le Commissariat de Grand Dakar dispose désormais d’un Bureau exclusivement dédié à la lutte contre les VBG, mais surtout à la prise en charge, l’accueil, l’assistance et le secours de victimes. Il a formulé des vœux pour la poursuite du renforcement de capacités, une contribution positive à la consolidation du programme.

L’artiste Coumba Gawlo a reconnu cette visite comme un moment fort d’échange et partage, et rappelé son engagement qualité de citoyenne et d’artiste compositeur avec plusieurs initiatives et évènements organisés dans le cadre de la lutte contre les VBG et pour les droits des femmes. Elle a salué l’action du PNUD qui, depuis 2018, met conjointement en œuvre le projet de ‘‘Renforcement des capacités des forces de Police dans la prise en charge des cas de VBG‘’, en espérant que cette visite contribuera au renforcement des capacités et des dispositifs de défense et de promotion de la femme et l’enfant au Sénégal. Elle a confirmé son soutien au PNUD et à ses partenaires dans cette lutte contre les VBG.

Mme Absa Wade Ngom, Représentante du Ministère de la Femme, a salué la pertinence de la vidéo de sensibilisation qui contribue de fort belle manière à la mise en œuvre du Plan national de lutte contre les VBG et à la promotion des droits humains 2017-2021 du Sénégal dans son volet « Communication et sensibilisation ». Elle a encouragé la dénonciation, considéré comme un élément déterminent dans la prise en charge des victimes de VBG, graves formes d’atteinte à l’intégrité physique et morale des victimes, principalement des femmes et les enfants. Elle a rappelé que dans la perspective du renforcement de ces catégories vulnérables, le Sénégal a très tôt mis en place une législation pénale mise à jour avec les mutations de la société et soutenue par les Organisations internationales et les partenaires techniques, dont le PNUD, à travers le projet « Renforcement des capacités des forces de Police dans la prise en charge des cas de VBG ». Elle a jugé cette formation nécessaire pour éviter la victimisation secondaire afin de garantir une prise en charge adaptée aux victimes, notamment l’aménagement d’un espace à l’accueil et l’écoute des victimes pour les aider à mieux se sentir bien accueillies, protégées, comprises, sentir que leur souffrance est prise en compte et également être soutenues et accompagnées par toutes les catégories et parties prenantes. Elle a informé que c’est dans cette optique que s’inscrit sous peu la construction d’un Centre de prise en charge holistique afin de garantir la disponibilité des services requis sur le plan juridique, sécuritaire, sanitaire, etc. Plaidant pour l’intégration de ce module de formation dans les curricula de l’Ecole nationale de Police, elle a remercié et félicité le PNUD et ses partenaires avant de conclure par le slogan suivant : « une vie sans violence, c’est notre droit ».

Mme Haby Diallo, Représentant de l’AJS, a rappelé les raisons qui avaient motivé la fondation de cette association, notamment la discrimination notée alors à l’égard des femmes dans les Commissariat de Police et les Cours de Justice. Elle a rappelé que l’AJS, en contact permanent avec la cible la plus vulnérable, collabore avec honneur et plaisir au projet Renforcement des capacités des forces de Police dans la prise en charge des cas de VBG‘’, à travers les boutiques de droits installées dans le territoire, et à travers la bonne collaboration avec la société civile.

Mme Bintou Doumbouya, le Commissaire des HLM, représentant le Point focal Genre de la Police, remerciant le PNUD et ses partenaires, a souligné que l’accompagnement du PNUD à travers ce projet est d’un grand apport dans le renforcement de capacités des agents des forces de sécurité. Elle a rappelé que le Directeur Général de la Police nationale, ayant bien compris et intégré la problématique Genre dans son agenda, prête une oreille attentive aux différents partenaires pour les questions sur le genre. Elle a rappelé que les VBG sont des infractions à la loi pénale, et sont donc déjà prises en compte par la Police au même titre que les autres infractions.

Mr Kebir Alaoui, Représentant Résident Adjoint Programme du PNUD Sénégal, revenant sur la gravité des VBG et de leurs conséquences psychologiques sur les victimes, a souligné que lutter pour prévenir ce phénomène nécessite une approche bien préparée prenant en compte tous les aspects (social, culturel, communautaire, juridiques, psychologiques, …). Il a indiqué que cette visite organisée au Commissariat permet de célébrer une des approches développées à travers le projet de renforcement de capacité des forces de sécurité, à savoir une démarche profonde basée sur la maitrise et la technique surtout dans l’accueil des victimes. Il a souhaité voir les expériences réussies d’installation de Bureau VBG comme celui du Commissariat de Grand Dakar grandir et se développer en un vaste réseau de Bureaux dans les commissariats à travers le pays. Rendant hommage à l’engagement de tous les partenaires, il a encouragé les victimes à réclamer leurs droits, à dénoncer toute forme de VBG et a appelé à l’éducation de la Famille pour éradiquer ce phénomène. Il a espéré que les efforts réalisés dans le cadre du projet seront poursuivis avec les Ministères, les Partenaires et d’autres Agences des Nations Unies sous la Coordination du SNU, notamment ONUFEMMES, pour l’expertise sur le genre, UNICEF pour l’éducation, l’adolescence et la jeunesse, et le PNUD dans sa niche d’interventions sur la bonne gouvernance, la réforme de la sécurité sur le développement des capacités.  Se félicitant des résultats du projet qui ont permis de former plus de 60 agents des Forces de Police et de Gendarmerie en techniques d’écoute et d’accueil, mais aussi dans la rédaction de procès-verbaux et de collecte de données, et a encouragé les forces de sécurité à s’approprier de la question des VBG et à renforcer le dispositif d’accueil pour la prise en charge des victimes qui ont besoin de faire confiance au service public de la police ; selon lui, une bonne prise en charge permettra sans conteste d’assurer un suivi plus efficace de la justice afin que les coupables soient punis conformément à la loi incriminant le viol. Il a salué l’engagement de la diva Coumba Gawlo Seck et son soutien indéfectible qui à la cause des VBG. Il a conclu en réitérant l’engagement du PNUD, aux côtés de ONUFEMMES, UNFPA et UNICEF dans la lutte contre les VBG, et appelé les partenaires à mobiliser aux côtés du SNU mobiliser davantage de ressources financières, de manière à renforcer l’appui aux forces de sécurité.

Pour plus d’information

  • Mme Seynabou Diaw Ba – Team Leader Gouvernance, PNUD - seynabou.diaw.ba@undp.org
Icon of SDG 05

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Sénégal 
Aller à PNUD Global