Au sommet sur le développement durable tenu en 2015, les États membres de l'ONU ont adopté un nouveau programme de développement durable, qui comprend un ensemble de 17 objectifs mondiaux pour mettre fin à la pauvreté, lutter contre les inégalités et les inégalités et l'injustice, et faire face au changement climatique d'ici à 2030. En effet, les Objectifs de Développement Durable (ODD) permettront de faire face aux défis émergents à savoir : l’adoption des modes de consommation et production durable, la lutte contre les changements climatiques et leurs répercussions, la promotion d’une croissance soutenue, partagée et durable, la promotion d’une bonne gouvernance dans un contexte de paix et de sécurité.

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en tant que partenaire de développement et pour contribuer à relever les défis posés, encourage le développement de solutions innovantes en adaptant et en mobilisant l'action collective de manière stratégique et efficace. Pour ce faire, le PNUD encourage des innovations individuelles et à petite échelle afin de les connecter à d’autres solutions développées à travers le monde pour pouvoir agir de manière concertée à différents niveaux.

L’objecti du PNUD est simple : repenser le développement au 21ème siècle en mettant en place le réseau d’apprentissage le plus vaste et le plus rapide au monde, l’Accelerator Lab. Pour démarrer l’expérience, ce réseau comprendra 60 laboratoires implantés dans près du tiers des pays du monde, dans le but d'accélérer considérablement la capacité de l’institution à tester l'efficacité des solutions reliées au développement et à créer des effets domino.

Par ailleurs, ces laboratoires serviront à bien plus qu’adopter de nouvelles technologies. Leur ambition est de recenser les personnes en Afrique, en Asie, en Amérique latine et ailleurs dans le monde qui ont réussi à développer leurs propres solutions pour répondre à des défis sociaux, environnementaux ou encore pour combler des lacunes du service public. Les Accelerator Labs vont établir une cartographie de leurs solutions grâce aux réseaux locaux, aux données provenant d'images satellites ou encore des médias sociaux. Le but : trouver, développer et élargir la portée des innovations locales. C’est la chasse aux idées avec nos partenaires privés et académiques. Chaque laboratoire bénéficiera de l’expérience des autres et en tirera profit grâce à l’apprentissage entre pairs, en mettant l’accent sur la cartographie des solutions, l’intelligence collective et l’élaboration de pilotes pour faire face aux défis futurs.

Au Sénégal, la montée des inégalités, la perte de confiance envers les institutions publiques, la faible performance de l’administration (centrale/locale) constituent des défis majeurs à relever pour améliorer la gouvernance et accélérer le développement du pays. Dans cette perspective, le Bureau PNUD du Sénégal se positionne comme « Self Starter » pour initier un Accelerator Lab afin de favoriser la recherche de solutions innovantes pouvant accélérer le développement du service public, notamment au sein des collectivités territoriales. A cet effet, un concours d’innovation est lancé pour le choix de deux propositions de solutions.

Le PNUD sollicite les soumissions d’innovateurs souhaitant promouvoir et concrétiser des idées novatrices d’une part, ou accélérer leurs modèles d’affaire d’autre part, pour promouvoir l’amélioration et la qualité du service public au niveau des collectivités territoriales.

Seront primées les solutions proposées par les innovateurs (individuels, starts up de plus de 2 personnes), les  plus pertinentes en termes de contexte et centrées sur le besoin des populations cibles, pour élargir leur portée et donc leur impact. Les entreprises devront, à côté de leur fort caractère innovant, présenter des modèles promouvant l’amélioration du secteur public tout en démontrant leurs valeurs économiques, sociales et environnementales. A titre d’exemple, l’innovation peut porter sur le choix des bénéficiaires, sur le financement du service énergétique, sur la valorisation de la source d’énergie ou même sur le service que permet l’accès à l’énergie.

Le concours est ouvert :

  • Aux personnes physiques âgées de plus de 21 ans à la date du lancement du concours ;
  • Aux personnes morales (start up) en mesure de justifier qu’elles exercent leurs activités depuis moins de trois (3) ans au jour du lancement du concours ;
  • Les personnes physiques ou morales ayant accès au réseau internet et disposer d’une adresse e-mail ;

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Sont exclus de la participation :

  • Les personnes physiques de moins de 21 ans à la date du lancement du concours ;
  • Les personnes physiques encore étudiantes dans un établissement scolaire ou supérieur, le concours étant autorisé aux personnes venant de terminer leurs études supérieures, susceptibles de créer leurs entreprises ou start up ou qui viennent de créer depuis moins de 3 ans leurs entreprises ;
  • Les personnes ayant concédé des droits à des tiers sur leur projet proposé ;
  • Les personnes ayant collaboré directement à l’organisation du concours (tel que le personnel du PNUD qu’il soit au Sénégal ou dans un autre bureau) et/ou à l’évaluation des projets.

Pour plus d’information :

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine République du Guyana Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe